Pièces de rechange imprimées 3D

Voici un exemple qui en illustre tant d’autres. Une petite pièce casse sur un appareil qui n’est plus produit depuis longtemps. Des pièces de rechange sont impossibles à obtenir. Faut-il alors conduire cet appareil à la décharge bien que son remplacement coute peut-être des centaines, voire des milliers.

L’impression 3D permet désormais la production de pièces de rechange. La pièce cassée est mesurée ou scanné pour reconstruire un fichier tridimensionnel. Ce fichier permet alors l’impression d’une (ou plusieurs) nouvelles pièces et ceci dans un grand choix de matériaux, des plastiques aux métaux en passant par les poudres composites multicouleurs.

Dans ce cas précis c’était le bouton du parlophone de la société JNL qui était cassé. Un remplacement aurait couté des milliers d’euros. L’impression était 10 fois moins chère, plus rapide, plus propre, moins bruyante et plus écologique!

151159_web

Original avec deux pièces de réchange en nylon noir